retour à l'accueil du site Etude EGRIAN

Environnement

Les études environnementales sur le territoire d’EGRIAN sont en cours. Elles portent sur les points suivants :

Les continuités écologiques

L’impact des crues sur l’environnement

L’agriculture

Les fonctions sociales des cours d’eau et de leurs abords

Les continuités écologiques
Les grands ensembles naturels liés aux cours d’eau ont été identifiés.
Il s’agit la plupart du temps de forêts rivulaires (dites aussi « ripisylves »), mais aussi de végétations de pelouses et de fourrés établies sur des bancs de sable stabilisés, de zones humides d’origine naturelle ou artificielle, ou encore de prairies naturelles pâturées. Ces milieux s’organisent en principe en rubans continus le long de la Loire et de l’Allier, mais ils sont parfois fragmentés par l’urbanisation ou par des aménagements divers. Ils possèdent une végétation et une faune d’une grande richesse, et plusieurs secteurs bénéficient de ce fait de mesures de protection ou de gestion à des titres divers (Natura 2000, arrêté de protection de biotope, réserve naturelle volontaire, politiques foncières…)


L’impact des crues sur l’environnement
Les crues font partie du fonctionnement normal de l’écosystème des grands cours d’eau tels que la Loire et l’Allier. En remaniant les sédiments du lit et des berges, elles détruisent des habitats mais en créent d’autres ailleurs, entretenant ainsi une dynamique permanente de la végétation. Leurs conséquences sur le milieu naturel et l’environnement humain peuvent cependant être aggravées par un manque d’entretien des végétations forestières dans le lit majeur, notamment dans les secteurs de berges soumises à une érosion active.


L’agriculture
Les exploitations agricoles situées en zone inondable dans les communes de l’adn sont
en cours de recensement. Il sera ainsi plus facile d’organiser une concertation avec les
agriculteurs sur les problèmes que leur posent les crues et leurs attentes à l’égard de
l’étude. Il apparaît dès à présent que les structures agricoles sont très concentrées et
que le nombre d’exploitations concernées est peu élevé, de l’ordre d’une dizaine.


Les fonctions sociales des cours d’eau et de leurs abords
Les bords de la Loire et à un moindre degré de l’Allier sont utilisés par la population pour de multiples motifs : promenade, pêche, chasse, observation, cueillette, sports, activités nautiques, etc. Ces espaces jouent un rôle de premier plan dans l’offre de loisirs de proximité, grâce à leurs qualités paysagères et aux activités qu’il est possible d’y pratiquer, de manière organisée ou non. Les rapports entre la population et ces espaces naturels proches de la ville sont en cours d’étude. Il s’agit d’un thème important, qui touche à la fois à la vie quotidienne des gens, au cœur des qualités du territoire et à l’aménagement. Ce travail permettra d’identifier non seulement des qualités et des atouts, sous la forme notamment de sites remarquables et d’espaces aménagés pour le public, mais aussi des problèmes liés par exemple à des difficultés d’accès, à l’existence de sites dégradés qui pourraient être mieux mis en valeur, etc.

Crédit photo : Jean-Pierre Ferrand.